Portrait.jpg

Magali DESBAZEILLE

Plasticienne, vit et travaille à Montreuil.

Sa recherche artistique s’inscrit dans le champ des humanités numériques, au croisement des sciences humaines, des sciences sociales, des arts, des lettres et des technologies de l’information, comme objets d’étude en soi. 

Entre arts visuels et arts vivants, la pratique de Magali Desbazeille questionne leur transversalité. Elle intervient autant en espace d’exposition, espace urbain que sur la scène du spectacle vivant. Aussi, pour les œuvres in situ, elle prend en compte pleinement la fonction des lieux et associe les usagers lors de la conception artistique.

Ces dernières années, ses investigations ont principalement porté sur l’articulation entre le document et l’art. Elle crée des projets à partir d’une collecte documentaire d’archives et d’interviews de chercheurs ou d’usagers. Cette démarche est une façon pour elle de proposer une réponse artistique à la question de l’accès et de la transmission des savoirs.

Le langage fait partie de ses préoccupations centrales, pour sa dimension sociétale, intime et poétique. Son attention se concentre plus spécifiquement sur l’impact des technologies nouvelles sur les langages écrits-oraux, de Socrate au SMS, et sur les changements anthropologiques majeurs qu’opèrent ces technologies médiatiques.

"1% de 20"
"1% de 20"

Installation pérenne, 2010 - 1% artistique / Conseil Général du Pas-de-Calais
pour le collège Paul Duez, Leforest / Telles les pages d’un livre ouvert, des lettres miroitantes sont fixées à l'envers sur les murs de la cour. La lecture devient un déchiffrage. Lorsque la lumière du soleil se réfléchit sur les lettres, le texte est projeté à l’endroit, au sol, et devient lisible rendant ainsi tangible le mouvement quotidien et saisonnier du soleil. / © Magali Desbazeille, Adagp Paris

Go to link
press to zoom
"1% de 20"
"1% de 20"

Installation pérenne, 2010 - 1% artistique / Conseil Général du Pas-de-Calais
pour le collège Paul Duez, Leforest / Telles les pages d’un livre ouvert, des lettres miroitantes sont fixées à l'envers sur les murs de la cour. La lecture devient un déchiffrage. Lorsque la lumière du soleil se réfléchit sur les lettres, le texte est projeté à l’endroit, au sol, et devient lisible rendant ainsi tangible le mouvement quotidien et saisonnier du soleil. / © Magali Desbazeille, Adagp Paris

Go to link
press to zoom
"1% de 20"
"1% de 20"

Installation pérenne, 2010 - 1% artistique / Conseil Général du Pas-de-Calais
pour le collège Paul Duez, Leforest / Telles les pages d’un livre ouvert, des lettres miroitantes sont fixées à l'envers sur les murs de la cour. La lecture devient un déchiffrage. Lorsque la lumière du soleil se réfléchit sur les lettres, le texte est projeté à l’endroit, au sol, et devient lisible rendant ainsi tangible le mouvement quotidien et saisonnier du soleil. / © Magali Desbazeille, Adagp Paris

Go to link
press to zoom
"L'Index des Corrélations"
"L'Index des Corrélations"

Sculpture et installation générative, 2019 - 1% artistique / Rectorat de l’Académie de Lille et de la DSDEN du Nord / Sur un mur en relief, en forme de courbes statistiques, sont vidéoprojetés des éléments textuels et graphiques. 
L’index des corrélations aborde les statistiques et le langage de l’éducation comme marqueur d’époques. L’œuvre propose une immersion dans le temps à partir l’exploration des données effectuée au cœur des archives de l’Éducation Nationale. / © M.D, Adagp Paris

Go to link
press to zoom
"L'Index des Corrélations"
"L'Index des Corrélations"

Sculpture et installation générative, 2019 - 1% artistique / Rectorat de l’Académie de Lille et de la DSDEN du Nord / Sur un mur en relief, en forme de courbes statistiques, sont vidéoprojetés des éléments textuels et graphiques. 
L’index des corrélations aborde les statistiques et le langage de l’éducation comme marqueur d’époques. L’œuvre propose une immersion dans le temps à partir l’exploration des données effectuée au cœur des archives de l’Éducation Nationale. / © M.D, Adagp Paris

Go to link
press to zoom
"L'Index des Corrélations"
"L'Index des Corrélations"

Sculpture et installation générative, 2019 - 1% artistique / Rectorat de l’Académie de Lille et de la DSDEN du Nord / Sur un mur en relief, en forme de courbes statistiques, sont vidéoprojetés des éléments textuels et graphiques. 
L’index des corrélations aborde les statistiques et le langage de l’éducation comme marqueur d’époques. L’œuvre propose une immersion dans le temps à partir l’exploration des données effectuée au cœur des archives de l’Éducation Nationale. / © M.D, Adagp Paris

Go to link
press to zoom
"2164 ?"
"2164 ?"

Installation pérenne, 2016 - 1% artistique / Commissariat de Livry-Gargan (93) / Telle une frise, des lettres miroitantes, fixées à l'envers, couvrent les murs. Quand la lumière du soleil se réfléchit sur les lettres, le texte est alors projeté à l'endroit au sol et devient lisible. La projection au sol se déplace et rend tangible le mouvement quotidien et saisonnier du soleil. 
Le texte évoque à travers trois époques, l’évolution des appellations de la police, leurs outils. / © M.D, Adagp Paris

Go to link
press to zoom
"2164 ?"
"2164 ?"

Installation pérenne, 2016 - 1% artistique / Commissariat de Livry-Gargan (93) / Telle une frise, des lettres miroitantes, fixées à l'envers, couvrent les murs. Quand la lumière du soleil se réfléchit sur les lettres, le texte est alors projeté à l'endroit au sol et devient lisible. La projection au sol se déplace et rend tangible le mouvement quotidien et saisonnier du soleil. 
Le texte évoque à travers trois époques, l’évolution des appellations de la police, leurs outils. / © M.D, Adagp Paris

Go to link
press to zoom
"2164 ?"
"2164 ?"

Installation pérenne, 2016 - 1% artistique / Commissariat de Livry-Gargan (93) / Telle une frise, des lettres miroitantes, fixées à l'envers, couvrent les murs. Quand la lumière du soleil se réfléchit sur les lettres, le texte est alors projeté à l'endroit au sol et devient lisible. La projection au sol se déplace et rend tangible le mouvement quotidien et saisonnier du soleil. 
Le texte évoque à travers trois époques, l’évolution des appellations de la police, leurs outils. / © M.D, Adagp Paris

Go to link
press to zoom
1/2